Projets 2013 pour le Château

Projets 2013 pour le Château

4 avril 2013 Non Par grafitek

Dans la continuité des travaux réalisés en 2012, notre premier travail sera la dépose de la charpente moisée et de la couverture en tuiles de la salle attenante à la grosse tour ronde et son transfert sur la cuisine. Il nous faudra préalablement remonter de près de 2m encore le mur sud ; mais le gros du travail est affaire de temps et de personnel et n’implique pas de frais particuliers.
Afin d’éviter que la toiture donne prise au vent et soit visible en entrant depuis l’escalier principal du château, le mur ouest sera également remonté au droit de l’escalier restitué cette année. Ce faisant nous en profiterons pour restituer là le four à pain, dont le cul de four subsiste partiellement à gauche de l’escalier, ainsi que l’escalier qui l’enjambait et permettait d’accéder à la salle surmontant la cuisine.
Cette dernière aura ainsi retrouvé ses 2 fours à pain. Nous savons réaliser le four sans autres frais que l’achat des briques réfractaires. Restituer les pieds droits manquant des 2 cheminées et les entrées des fours est en revanche affaire de tailleur de pierre. Ce sera fait ou non cette année en fonction de nos ressources.
La salle attenante à la tour ronde, une fois débarrassée de sa toiture provisoire transférée sur la cuisine, recevra un plafond à la française. Tous les bois nécessaires à ce travail ont été achetés cette année et sont déjà entreposés sur place. La pose de ce plafond est affaire de temps, et d’ingéniosité pour les 2 poutres maîtresses de plus d’1 tonne chacune !
Inversement la pose d’une toiture de protection en bacs acier sur ce plafond est affaire de spécialiste. Sa réalisation grèvera à elle seule la moitié du budget du chantier 2013.
Est de même affaire de spécialiste, de tailleur de pierre en l’occurrence, la taille de la porte d’entrée à accolade de cette salle dont seuls 2 blocs des pieds droits sont déjà en place.

Avec la toiture en bacs acier, ce sont près de 10000 €, sur les 20000 € du budget prévisionnel, qui seront dépensés pour cette salle.
Ceci arrêté et les dépenses d’intendance (3000 €) et de matériaux (sable, chaux, pierres, briques du four, bois) (6000 € minimum) pris en compte, les seuls autres gros chantiers que nous pouvons envisager seront donc des chantiers de maçonnerie.
Le plus important portera sur la salle haute du corps de garde : pose des 2 fenêtres taillées par Gauvain ; remontage sur 2 ou 3 assises des murs gouttereaux à hauteur des sablières basses de la charpente, en attente ; remontage du pignon ouest de la salle, triangulaire, avec ou sans redans à la mode de la Bourgogne ducale et des Flandres ?
Encore nous faudra t’il préalablement trier et acheminer sur place tous les moellons que nous pourrons récupérer en contrebas du château ou chez des particuliers. Un gros tas où sont malheureusement confondus moellons et gravas nous attend déjà à la porte du château : son tri occupera l’équipe locale pendant des jours cet hiver !

Le projet 2013 est donc encore assez lourd malgré la nécessaire réduction du budget. Mais sa réalisation permettra la clôture du chantier du logis seigneurial, à la chapelle près dont on pourrait éventuellement envisager ultérieurement la restitution du chœur.